Les remèdes pour combattre le mal du pays !

13 août 2021 par
Photo de Eugénie Puget
Eugénie Puget  ◦  Consulté 107 fois  ◦  2 minutes temps de lecture
Le mal du pays

Vous avez peur du mal du pays ? Vous regrettez parfois votre pays ou vos habitudes ? Rien d'inquiétant, cela arrive à tout le monde ! Pas de panique, c'est juste une phase ! Voici un article qui vous aidera à faire face à cette phase inévitable lorsque l'on part pour un nouveau pays ou qui vous aidera à anticiper ces émotions.

  1. Créer une nouvelle routine

 

Que ce soit vous inscrire à une salle de sport où vous aurez vos nouvelles habitudes ou aller prendre votre café au même café du coin, tous les matins. Il est important que vous établissiez des repères bien ancrés dans votre nouvelle ville d'adoption. Vous vous sentirez comme chez vous dans votre nouvel environnement grâce au but et aux attentes que vous vous serez fixés.

 

2. Combattre l'ennui

 

L’ennui est un grand catalyseur du mal du pays. Plus vous aurez le temps de penser à votre pays d’origine, à vos amis, ce qui vous manque. Plus vous aurez envie d’y être. Assurez-vous de rester actif et occupé. Vivez comme si votre temps dans cette nouvelle ville était compté. Développer de nouvelles passions, surprenez-vous !

3. Vivre pleinement ses émotions

 

Il s’agit de reconnaître les symptômes du mal du pays et de s’accorder consciemment un moment de faiblesse, de repli sur soi. Le mal du pays n'est pas une maladie et il se combat, soyez indulgent avec vous-même. Ces sentiments font partie d’un processus normal de séparation et d'acceptation. Vous en sortirez bien plus grandi et autonome qu'une personne qui est toujours restée dans son pays natal. 

 

4. Adopter une attitude positive

 

Le mal du pays est bien souvent une période transitoire qui viendra à une fin tôt ou tard. Soyez déjà dans l'après. Faites des projets, voyez grand. Restez constructif et non dans une dynamique de “chien qui se mord la queue". 

5. Préférez la vie réelle aux médias sociaux

 

Garder le contact n’a jamais été aussi simple alors profitez-en mais pas trop... Les photos et les vidéos nous permettent de voir les activités de chacun, n’importe où et en tout temps ; il paraît donc difficile que vous puissiez détacher un instant votre esprit de ce qui se passe chez vous.

Toutefois, ignorer les médias sociaux peut être un bienfait. Si vous êtes parti à l’étranger, c’était aussi pour vivre quelque chose de nouveau, après tout.

 

6. Incitez vos proches à vous rendre visite

 

Ce n’est pas la solution la plus économique pour composer avec le mal du pays, mais inviter vos amis ou les membres de votre famille à vous rendre visite est parfois judicieux. L’enthousiasme qu’ils exprimeront en visitant votre nouvelle région s’avérera probablement contagieux et vous fera prendre conscience de la chance que vous avez d’y séjourner. Ils joueront également le rôle de repères, vous rapellant votre maison, votre vie.  
 


Étranger expérience voyager découvrir Aventurier Travailler à l'étranger Vivre à l'étranger

Commentaires

Aucun commentaire n'a encore été posté

Connectez-vous pour pouvoir poster un commentaire.
Se connecter ou créer un compte

Offres d'emploi liées